Visite de la place du Capitole à Rome

Visite de la place du Capitole à Rome

Historiquement, le Capitole était la plus petite des collines romaines, lieu sacré et d’exercice du pouvoir de la cité. Au cours de la Renaissance, grâce aux grands travaux d’aménagement effectués sous l’impulsion de Michel-Ange, le Capitole devint le siège du pouvoir civil, faisant face à la ville nouvelle des papes : le Vatican.

Situation géographique

Vous désirez vous rendre sur la place du Capitole à Rome mais vous ne savez pas comment s’y prendre ? C’est simple. Si vous êtes déjà dans la capitale italienne, faites l’acquisition d’une carte de la ville de Rome. Essayer de repérer "Hôtel de Ville" ou "Commune de Rome". En effet, le palais sénatorial ou hôtel de ville, le palais des conservateurs, le nouveau palais et la place du capitole forment un ensemble unique. Ils représentent l’héritage antique et ont une dimension symbolique : la présence de l’Etat dans la cité papale.

Eléments incontournables du patrimoine antique à voir

• La statue de l’empereur Constantin sur la balustrade du capitole
• La statue équestre de Marc Aurèle savourant la joie de la victoire dans le jardin
• Le perron du Palais sénatorial est orné d’une niche où est présentée une statue ancienne de Minerve, en marbre blanc et porphyre, et transformée pour valoriser la déesse Rome.
• Les peintures qui recouvrent les murs et les sols des salles de collection

Les étapes qui caractérisent le Capitole

Dans l’antiquité, le Capitole fut une colline sacrée : siège du pouvoir politique et religieux de l’empire, un haut lieu de la Rome républicaine et impériale. A la Renaissance, Michel-Ange en fit un chef-d’oeuvre. L’unité italienne ou Vittoriano est mise en évidence avec la présence symbolique de l’État dans la ville papale. Mussolini a manipulé à sa façon la mémoire de la Rome antique pour les besoins de la liturgie fasciste.

Voir aussi : Week-end Rome - Le Panthéon à Rome - La Chapelle Sixtine

Top