Cathédrale Sainte-Croix Orléans

Visiter la Cathédrale Sainte-Croix d'Orléans

Les fondations de la Cathédrale de Sainte-Croix remontent à l’an 330, à l’initiative de l’évêque d’Orléans, Saint Euverte. Son nom fait écho à la découverte au même moment à Jérusalem, de la Croix du Christ, par Sainte Hélène, alors nièce de l’empereur romain Constantin.

Le premier office y est donné en 350. Dès lors, la cathédrale connut de nombreuses reconstructions et changements jusqu’à nos jours, ayant subi invasions, guerres et affres du temps. Attaquée par les Normands en 865, elle est reconstruite en 883 par le roi des Francs, Carloman II et le monarque carolingien Arnulf de Carinthie. En 999, un incendié qualifié de "mystérieux" ravage de nombreux monuments d’Orléans, dont la cathédrale. Au cours du 12e siècle, l’évêque Arnoul II décide de reconstruire Sainte-Croix, qui devient alors l’une des plus imposantes cathédrales de France. Toutefois, la construction s’étant faite dans la précipitation, le sanctuaire et une partie de la nef viennent à s’écrouler en 1227.

50 années plus tard en 1278, l’évêque Robert de Courtenay, l’un des arrières-petit-fils de Louis le Gros, roi de France au 12e siècle, entreprend de rétablir l’édifice sous les traits de l’Architecture gothique. Peu épargnée jusqu’à présent, la cathédrale connaîtra enfin quelques siècles de tranquillité, ne subissant de séquelles ni de la Guerre de Cent Ans, ni du siège de la ville Orléans au 15e siècle. Hélas en 1568, Sainte-Croix est pillée par les Protestants, entraînant l’effondrement d’une partie de l’église. Dès la fin du 16e siècle, Henri IV assure la réparation de la cathédrale, aux frais de l’État. Plus de 200 ans s’écoulent avant l’achèvement de l’église en 1829, lorsque la façade du grand portail et les tours, dont les travaux commencèrent dès 1726, sont dévoilées. Depuis 1862, la Cathédrale Sainte-Croix est considérée comme un monument historique de la France.

Voir aussi : Week-end Orléans

Top